Archive pour mars, 2013

Le tract de l’espoir perdu

Difficile de tout faire tenir sur une double page, mais ils y sont arrivés. Ah ces socialos, quel baratin pour ne rien dire. Enfin, ils animent le débat, ce qui est déjà contructif de leur part, pierre par pierre, comme je l’ai déjà cité, et puis l’éboulis. Croire au changement, ça sonne bien, Il faut le voir pour le croire.

Faire de Pulnoy une ville de Bien-être pour tous. On espérait quelque chose de plus attrayant dans la suite du discours et bien non, c’est le golf qui prime. Je ne vous apprendrai rien, le golf, c’est la bête noire de l’équipe municipale d’opposition et cela depuis bien longtemps. C’est le thème récurrent de leur campagne, vient ensuite les espaces ludiques, etc…

Après analyse textuel du tract, le mot « golf » est apparu 5 fois, preuve de son importance.

Il est vrai qu’il est assez difficile pour le groupe d’opposition de trouver des arguments solides qui ébranleraient nos idées et convictions.

A la question « Pour vous, ce serait quoi bien être à Pulnoy », les réponses ne sont que le reflet de ce qui se passe déjà, du moins à mon avis.

Stop à l’extension du golf : Donc nous disons un bassin de plein air, sable chaud et cocotiers, des sentiers de randonnée (il ne faut pas aller loin pour en trouver), ça c’est une idée, un mini-golf (je pensais que le mot golf était rayé de votre vocabulaire) pour 5000 habitants, cela me semble un peu juste, des espaces pique-nique (Quand on voit certains espaces de verdure jonchés de papiers gars et de canettes, on reste sceptique sur votre proposition), et la fin de tout, une brasserie-guiguette. Le temps des cerises c’est fini les gars, réveillez-vous..

Alors dans ce cas, pourquoi ne pas profiter de notre joli plan d’eau (enfin, cela dépend des saisons et je n’y mettrais pas les pieds, on ne sait jamais) pour organiser des concours de pêche ? Cela c’est une vraie idée surtout que certains ont déjà tater le goujon (Chut, c’est interdit). Guinguette, buvette, chaises longues, parfait pour se détendre d’une semaine de dur labeur.

Les influences de l’oppoisition dans la vie municipale : Vous n’êtes que 4 conseillers, c’est un peu de votre faute, il faudrait vous plaindre en plus, jamais associés à l’élaboration des dossiers (faites entendre un peu de votre voix à l’occasion des conseils municipaux). Etre dans l’opposition, ce n’est pas rester dans l’ombre, être dans l’opposition, c’est former un groupe uni et solidaire. Etre dans l’opposition, ce n’est pas forcémment voter chaque fois non ou s’abstenir. D’ailleurs une question me vient à l’esprit : qui de votre équipe va rejoindre un jour vos adversaires présumés ?

 

ouvrir les yeux |
soulrebel |
Pluri'Elles pour la parité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sexagénaire cherche emploi
| le contre pouvoir
| Le Monde et l'argent....